La bienveillance

Mes amis proches le savent : sujet vraiment pas facile pour moi ! Comme beaucoup de personnes, je demande beaucoup de bienveillance et je n’en donne que le minimum. Mais depuis quelques mois j’ai décidé d’inverser la vapeur ! Voilà donc ma réflexion sur ce sujet.

img_0797.jpgPourquoi la bienveillance ?

 Vous avez déjà vu l’effet des mots doux sur les plantes ? Alors imaginez ce que ça pourrait donner sur les humains ! 

Alpha a été un des premiers à me faire prendre conscience de l’importance de la bienveillance. Plus je le brusquais pour réussir un exercice pire il était… alors que quand je le félicitais pour le moindre essais les progrès devenaient fulgurants ! 

Plus j’étudie les chevaux et plus je me rends compte que la bienveillance est nécessaire et utile sur bien des thèmes. Faire preuve de bienveillance fait gagner en confiance en soit celui qui en bénéficie. Et cette confiance en soi est nécessaire pour faire grandir l’individu qui a son tour fera grandir le groupe tout entier.

Mais la bienveillance élève aussi celui qui en fait preuve et l’aide à révéler le meilleur de lui-même.

EQUIFEEL_MLG_127.jpg
Photo de Meghan Le Guilloux

Pour qui ?

 J’arrivais à faire preuve de plus en plus de bienveillance envers les chevaux mais je n’appliquais pas du tout mes principes sur les humains ! Ni avec mes amis ni avec moi… 

Alors je me suis mis progressivement à élargir mes actions de bienveillance. Et à ma grande surprise d’abord sur moi ! 

En fait ce n’est pas si désagréable d’être bienveillant envers soi ! C’est vrai que l’on pense directement à l’autre quand il s’agit de faire le bien. Mais quand on y réfléchit bien, je ne vois pas comment je pourrais être bienveillante avec les autres si je n’y arrive déjà pas pour moi…
Je pense que les chemins de la bienveillance envers les autres et envers soi sont deux chemins proches l’un de l’autre qui s’entrecroisent fréquemment : je ne sais pas suivre un chemin sans croiser l’autre.


Comment ?

 Là je beugue encore un peu… ma solution est de me créer des « points d’arrêt » quand j’émets un jugement négatif envers un autre ou envers moi. Mais pas toujours facile de repérer le moment exact où j’émets le jugement. Pour l’instant je m’en rends encore compte bien après l’avoir fait, à froid, en repensant à la situation.
Pas de soucis : bienveillance ! La réactivité arrivera au fur et à mesure !

 

Et vous quelles sont vos astuces « bienveillances » ?

Méthode VS boite à outils

Sujet un peu polémique : l’apprentissage d’une méthode. Que ça soit une méthode pour débourrer son cheval, pour le muscler harmonieusement, pour faire une séance de shiatsu complète ou même pour faire du tricot, vous trouverez plusieurs méthodes proposées par des personnes persuadées que leur méthode est la meilleure au monde.

Quand je dit que je lit le livre de la Cense, on me répond « bouh mais la méthode la Cense ça formate les chevaux ! ». Quand je regarde les vidéos Parelli j’ai le droit à « bouh Parelli c’est un laveur de cerveau tu ne devrais pas l’écouter ! ». Et par politesse je ne vais pas écrire ce qu’on m’a dit quand j’ai annoncée que ma monitrice a été écuyère de Bartabas…

Donc reprenons à la base, une méthode est un ensemble de démarches raisonnées, suivies pour parvenir à un but. Le mot démarche signifie ici pour moi une succession d’étapes, un pas après l’autre, avec des changements de direction possibles, voir des demi-tours et des retours en arrière. Chacune de ses étapes doit être réfléchie, en lien avec les étapes précédentes et les observations réalisées depuis les dernières étapes. Lire la suite « Méthode VS boite à outils »

Praticiens de santé équine

En ce moment, une certaine polémique prend de l’ampleur : la place du vétérinaire et des autres praticiens de santé équine. Il y a quelques années, la pratique de la dentisterie vétérinaire a été encadrée, aujourd’hui il s’agit de la pratique ostéopathique, demain viendra certainement le tour des podologue, des physiothérapeutes ou des praticiens shiatsu.

Et ce besoin de règlementation vient selon moi principalement du domaine de compétence et du devoir de conseils de chacun. Je vous livre donc ici ma réflexion du moment.Lire la suite « Praticiens de santé équine »

Les vidéos éducatives de La Cense

Mon parcours de cavalière est celui d’une auto-didacte : j’ai pris très peu de cours d’équitation (un seul depuis que j’ai Alpha) et je préfère me former en piochant des indices à gauche et à droite. Je mixe tout celà avec une bonne dose d’instinct et je l’applique avec mes chevaux. J’ai quitté les centres équestres il y a bien longtemps après avoir passé mon galop 5 (il y maintenant 6 ans).

Cependant, l’envie de me « confronter » à un standard de l’équitation m’est apparu. J’ai envie de voir ce que mon travail avec Alpha peut donner !

Alors clairement les Galops classiques j’oublie tant que Monsieur ne sais pas galoper ! Je me suis donc tourner vers les Degrés d’équitation éthologique. La pension des zigotos est à une petite dizaine de kilomètres du Haras de la Cense, je m’inscrit donc pour l’examen du Savoir 1 !!Lire la suite « Les vidéos éducatives de La Cense »

Marstall Vito VS Total Horse Feed

Il y a un an et demi, j’avais remarqué la sensibilité de Uisper aux céréales. Je m’étais donc mis en quête d’un complément alimentaire sans céréales. A l’époque je m’étais tourné vers le Marstall Vito (disponible là où j’étais, faible coût, c’était l’alternative « pratique » pour moi). Quand Alpha est arrivé, je l’ai naturellement complémenté également avec le Marstall Vito.

Lire la suite « Marstall Vito VS Total Horse Feed »

Routine de soin hivernale

On m’a demandé récemment quelle est ma routine de soin pour mes chevaux, spécifiquement sur la période de l’hiver. Voilà donc un premier article d’une mini-série : mes chevaux en hiver !

En hiver j’ai trois « soucis » majeurs : les fourchettes pourries de Uisper, la gale de boue d’Alpha et la gestion de la température pour les deux. Dans cet article je vais vous parler du premier point : les pieds de mes zigotos ! Comment je traite la pourriture de fourchette et pourquoi je ne graisse pas les pieds.Lire la suite « Routine de soin hivernale »

« Les mots sont des fenêtres (ou bien se sont des murs) »

Premier article d’une série qui vise à vous présenter mes livres fétiches de ma bibliothèque, ceux qui m’ont inspiré et m’inspirent encore aujourd’hui dans ma vie de cavalière et gardienne de poilus à crinière.

Je commence donc par ce livre de Marshall B. Rosenberg : « Les mots sont des fenêtres (ou bien ce sont des murs) ».Lire la suite « « Les mots sont des fenêtres (ou bien se sont des murs) » »

Travail à la friandise – Besoins primaires et secondaires

Dans la continuité de mon article sur le renforcement positif et pourquoi j’utilise la friandise avec mes chevaux (l’article ici), une question qui revient est : « pourquoi des friandises et pas seulement des caresses ? ». Et bien voici ma réponse ici ! Nous allons donc explorer les besoins du cheval, pourquoi j’utilise la friandise et par quoi peut-on la remplacer ?

Lire la suite « Travail à la friandise – Besoins primaires et secondaires »