Le dermite estivale récidivante

Les articles de blog revienne ! Grâce à vos soutient sur Tipeee je peux désormais vous réoffrir les transcriptions des épisode de podcast. Je vous rappelle que les épisodes de podcast sont disponibles sur toutes les plateformes d’écoute classique (spotify, deezer, apple…).

Si vous souhaitez soutenir la diffusion d’information concernant le bien-être de vos chevaux, vous pouvez faire un don sur Tipeee :

Le compte Tipeee de Murmure Equin

Bonjour à toutes et bienvenue dans ce 45ᵉ épisode du podcast Murmure Equin. J’ai attendu un peu tout ce temps avant de vous parler de la dermite estivale. Je sais que vous attendez ce sujet avec plus ou moins d’impatience selon les personnes. Je sais aussi que de nombreux de vos chevaux souffrent de dermite estivale et donc c’est le moment on va en parler. Premièrement, je voulais juste préciser que la dermite estivale, c’est vraiment une pathologie qui est multifactorielle au possible. Donc je vais vous lister des facteurs, je certainement oublié. Je suis désolée d’avance. Je vais faire en sorte d’en oublier le moins possible. Mais voilà, chaque cas est vraiment unique. Chaque cas de dermite est unique, chaque cheval est unique. Donc du coup, c’est à prendre en compte dans sa globalité. C’est une atteinte qui est très particulière parce que justement très multifactorielle. Donc il va falloir trouver les facteurs qui sont en cause pour votre cheval. Ça va demander pas mal d’essai-erreurs, mais du coup je vais quand même vous en parler de manière la plus explicite possible et on va commencer tout de suite par une définition.

Définition de la dermite

La définition, je l’ai trouvée sur Equipédia. (https://equipedia.ifce.fr/sante-et-bien-etre-animal/maladies/dermatologie-et-ophtalmologie/dermite-estivale)  donc c’est une dermite estivale récidivante des équidés qui peut être abrégée DERE. C’est une maladie inflammatoire chronique de la peau. Normalement, c’est une maladie saisonnière, c’est à dire qu’elle apparaît au printemps. Le pic d’activité de cette atteinte, c’est en été. Et puis normalement, les symptômes diminuent à l’automne et à l’hiver, on a normalement pas trop de symptômes. Ça, c’est chez la majorité des chevaux. Mais maintenant, il existe des chevaux qui font des dermites même en hiver. Et une particularité de la dermite estivale récidivante, c’est qu’elle revient toutes les années. C’est à dire que si votre cheval a fait une dermite une année, si vous ne changez pas grand chose à son environnement, ça va revenir l’été suivant.

Et en général, les symptômes s’aggravent d’été en été. C’est à dire que la première année, le cheval va peut être juste un petit peu se gratter. Et puis la deuxième année, il va plus se gratter, il va s’arracher plus de crins. La troisième année, ça va être encore plus purulent. Les zones vont s’étendre, se gratter que la crinière et maintenant il va se gratter aussi la queue. Ca s’aggrave d’année en année si vous ne faites rien. La dermite est due à une hypersensibilité de certains chevaux à la salive de moucherons du genre cullicoïdes. C’est des petits moucherons qui consomment le sang qui vont piquer le cheval. Votre cheval va réagir aux allergènes qui sont présents dans la salive de ces moucherons et va déclencher une inflammation de la peau. On estime qu’un cheval sur dix en France est atteint de dermite estivale récidivante. C’est quand même assez énorme. Les symptômes qu’on va observer, c’est déjà, je vous l’ai dit, de démangeaisons. Des petits boutons qui vont apparaître dans les zones impactées par votre cheval.

Les zone impactés peuvent être soit au niveau des crins, de la crinière et ou de la queue, ou des zones de poils, par exemple au niveau de la ligne ventrale ou de la ligne dorsale, voire même des flancs. Et ces petits boutons ? Ils sont très urticants pour le cheval, c’est à dire que le cheval va avoir tendance à se gratter et en se grattant, eh bien, le cheval va casser ces crins. Des croûtes vont apparaître. Il va y avoir une perte de poils à certains endroits et en cas de fort grattage, on va avoir des plaies. Donc ce que vous avez remarqué chez votre cheval, c’est d’abord qu’il se gratte. D’abord les petits boutons, après potentiellement des crins cassés, après des croûtes, une absence de poils, voire des plaies. Et aussi une des particularités de la dermite, c’est que du coup, on a ces sortes de boules de peau indurées qui vont apparaître d’été en été. Donc c’est des boules de peau, indurée qui font cet aspect vraiment bosselé de la crinière ou de la queue chez les chevaux qui sont atteint de dermite depuis plusieurs années.

Il existerait des prédispositions génétiques qui impliqueraient plusieurs gènes. Mais les gènes en question n’ont pas encore été identifiés. On pourrait peut être partir du principe que si les parents de votre poulain ont la dermite, votre poulain risque d’avoir dermite ou de déclencher la dermite à un moment donné.

Et ce qui a aussi été remarqué, c’est que beaucoup de chevaux importés en France à l’âge adulte présentent de la dermite quand ils arrivent en France, par exemple chez les Islandais. Chez les chevaux islandais, il y a un cheval sur deux importé à l’âge adulte, qui va présenter de la dermite une fois qu’il sera arrivé en France. Cette prévalence plus importante serait due à une absence d’exposition aux allergènes contenus dans la salive des cullicoïdes parce que ces moucherons sont beaucoup, beaucoup moins présents dans leur pays d’origine, par exemple l’Islande ou l’Irlande ou d’autres pays ou il y a moins d’insectes volants et moins de cullicoïdes donc les chevaux y sont moins sensibilisés. Et quand ils arrivent en France, les taux d’allergènes sont énormes, le corps n’a pas le temps de s’habituer.

Un autre point qui est intéressant, c’est que les cullicoïdes ne rentrent que très peu dans les écuries.

Les solutions à la dermite

On va passer maintenant aux solutions classiquement mises en place pour les chevaux. Premièrement, on peut faire un traitement de désensibilisation aux allergènes et donner des antihistaminiques qui vont éviter que le cheval se gratte et n’empire la situation. Ce que vous pouvez aussi faire, c’est rentrer les chevaux avant 19 h. Parce que les cullicoïdes sont plus actifs le soir en fin de journée et donc particulièrement au printemps été et en automne. Donc si vous rentrez vos chevaux en box le soir, normalement, il y aura moins de cullicoïdes dans l’écurie et ce qui peut faire que le cheval va développer moins de réactions allergiques. Vous pouvez aussi avoir des abris qui sont fermés avec des moustiquaires que vous imbibées de produits anti insectes. Comme ça, le cheval peut rentrer sortir et les moustiques ne peuvent pas rentrer.

Vous pouvez aussi éviter de mettre votre cheval dans des prés humides et de bien nettoyer le bac à eau parce que les cullicoïdes se développent dans les zones humides.

Vous pouvez mettre une couverture moustiquaire à votre cheval, ces légères couvertures qui sont très fines. Il y a un maillage qui est très fin dessus et permet normalement à la peau du cheval de respirer, mais qui empêche les insectes de piquer. Si votre cheval est atteint de dermite, vous pouvez utiliser des crèmes hydratantes et répulsives (anti-insectes). Je vous préviens quand même, faites attention aux réactions possibles parce que la peau de votre cheval hyper inflammé à l’endroit, là. Faites attention aux surréactionx qu’il peut y avoir et notamment au produit qui contiennent des huiles essentielles. Ça peut être très intéressant de traiter votre cheval avec des crèmes hydratantes et répulsives avant l’apparition des premiers symptômes pour préparer la peau. Ce qu’il est important de faire aussi c’est d’assurer un bon équilibre entre les oméga 3 et les oméga 6 dans la ration. Vous pouvez par exemple complémenter votre cheval avec de l’huile de lin qui va favoriser la bonne santé de la peau. Ça, c’était donc pour la partie classique, on va dire de la dermite.

Et la Médecine Traditionnelle Chinoise là dedans ?

Mais vous savez que moi, je fais du shiatsu, j’adore la médecine traditionnelle chinoise. Donc j’ai envie de vous parler de l’aspect médecine traditionnelle chinoise de la dermite. Donc maintenant, je vais parler notamment des cinq éléments en médecine traditionnelle chinoise et on va interpréter la dermite en fonction de ces cinq éléments. Si vous avez besoin de vous remettre un peu à jour au niveau des cinq éléments ou si vous n’y connaissez rien du tout, je vous conseille d’écouter l’épisode 10 de ce podcast où je détaille du coup tous les cinq éléments en médecine traditionnelle chinoise et je vous fais une jolie petite intro sur le sujet. Donc les cinq éléments de la médecine traditionnelle chinoise, ce sont :

– le Bois

– le Feu

– la Terre

– le Métal

– l’Eau.

Et trois éléments qui sont principalement en jeu dans la dermite estivale, c’est le Feu, le Bois et l’Eau. Donc là, je vais prendre le cas que je rencontre beaucoup en séance et je vous le rappelle encore une fois, chaque cas est unique, chaque cheval est unique et donc chaque dermite est unique. Mais je remarque quand même des cas qui se ressemblent dans ma clientèle dont je vais vous parler de ce genre de cas et incluent donc les éléments du Feu, du Bois et de l’Eau.

En quoi l’élément du Feu est important dans la dermite ? Un excès d’élément feu, localement ou de manière généralisée dans tout le corps du cheval peut être associé à des inflammations, c’est à dire quand il y a une inflammation, on va penser à l’élément Feu. L’élément Feu est aussi responsable de la circulation sanguine et il est responsable de la gestion des émotions. Donc, toutes les émotions fortes, quel que soit le type d’émotions, vont impacter l’élément Feu. Pour l’instant, vous êtes en train de me dire « Ouais, enfin là Audrey du coup, je comprends pas du tout le lien avec la dermite ». Ne vous inquiétez pas, ça va venir !

On a ensuite l’élément Bois qui est en lien avec le foie, qui lui détoxifier le sang et donc qui entre en jeu dans toutes les réactions allergènes. En fait, dans toutes les allergies, on va avoir la qualité du sang qui rentre en compte pour lutter contre ces agents allergènes. Et donc c’est le foie qui est en charge de détoxifier le sang et de l’épurer on va dire de ces agents allergènes. L’élément Bois est aussi responsable de la libre circulation, de l’énergie, du sang et des émotions. Du coup, il y a des blocages énergétiques qui sont assez rapides sur cet élément. Et vous comprenez assez vite pourquoi. En général, il y a des émotions qui circulent pas assez librement. Il y a beaucoup de chevaux quand même qui ne marchent pas assez donc du coup qui ont une circulation sanguine qui n’est pas assez libre donc qui est bloquée. Et pareil au niveau de l’énergie. Il y a quand même souvent des petits blocages qui peuvent apparaître et donc ces blocages vont se mettre sur l’élément du Bois.

Et on a ensuite le troisième élément, c’est l’élément de l’Eau, important dans le contexte de la dermite. Parce que cet élément est responsable de la santé des crins. Cet élément est aussi lié aux racines de l’individu, à sa génétique, à son lieu de naissance, à sa naissance, etc. Vous voyez donc que précédemment j’avais parlé de causes possibles de la dermite qui incluait la génétique. Et c’est aussi l’élément de l’Eau qui contrôle le Feu et empêche son embrasement. Donc normalement, quand il y a une inflammation de l’élément du feu qui est impacté et l’élément de l’eau qui est censé rafraîchir ce Feu et donc limiter les inflammations.

Je vous ai parlé de l’élément Feu, Bois et Eau. Et en vrai, on pourrait aussi relier l’élément Terre qui est très important dans la cicatrisation des plaies, et l’élément Métal qui est responsable de la santé de la peau. Mais l’élément Métal n’est pas responsable de la santé des crins. Donc, du coup, c’est deux choses qui sont assez différentes et la plupart des dermites touche les crins plutôt que la peau.

Donc on va se concentrer sur le Feu, le Bois et l’Eau. Quels sont leurs liens ? L’Eau va nourrir le Bois. Prenez un exemple dans la nature pour qu’une plante puisse pousser, pour qu’un arbre puisse pousser, il a besoin d’eau. Le Bois va nourrir le Feu. Si vous faites un feu de camp, il faut que vous mettiez du bois pour que votre feu de camp soit assez beau. Et l’Eau va contrôler le Feu. Si vous voulez éteindre votre feu quand vous allez y jeter de l’eau.

Et maintenant, qu’est ce qui se passe en cas de déménagement par exemple, ou en cas d’importation d’un cheval ou en cas de sevrage très brutal ou en cas de naissance y est très compliqué. Dans tous ces cas là, en fait, les fondements de l’individu sont ébranlés, c’est à dire que l’individu est arraché de ses racines et qu’il perd le lien avec son ancrage. Il perd le lien avec ses origines et justement il n’est plus ancré. Donc l’élément Eau est très impacté dans ces cas là. Et qu’est ce qui se passe si l’élément Eau n’a pas assez d’énergie ? Eh bien, il ne va pas pouvoir nourrir correctement l’élément Bois. Donc le sang va perdre en qualité et va hydrater moins bien les tissus. Et en plus l’élément au contrôle le Feu. Et donc si cet élément n’est plus assez fort qu’il a été ébranlé, il va moins bien contrôler l’élément Feu. Donc une inflammation peut s’installer.

En général, quand les fondements de l’individu sont ébranlés, il y a aussi des émotions très fortes et vraiment pas agréables qui y sont associées. On ne va pas se mentir, un sevrage brutal, c’est des émotions qui sont qu’on n’a pas envie de vivre. Un déménagement, en général, le cheval ne comprend rien à ce qui se passe. Il se retrouve dans un avion, dans un bateau, dans un camion et il ne comprend pas. C’est absolument pas logique. Donc il y a des émotions qui sont très violentes, qui se déroule en même temps et donc du coup, l’élément Feu est aussi perturbé par ces émotions très fortes qui se passent. Il y a donc une espèce de double perturbation du feu. Non seulement parce que l’élément Eau est ébranlé et donc contrôle moins le Feu, mais en plus on va rajouter des problèmes sur ce Feu qui ne peut pas être contrôlé.

J’espère que j’arrive à m’exprimer assez clairement pour que vous compreniez.

Donc les chances qu’une inflammation et un déséquilibre de la circulation sanguine se produisent sont encore plus élevées vu que cet élément Feu non seulement il s’embrase encore plus parce qu’il y a des émotions qui se rajoutent dessus et donc ces émotions sont difficilement contrôlables pour le cheval et donc vont vraiment faire flamber ce Feu.

Et en plus on manque d’Eau pour éteindre le Feu, pour calmer le Feu. Donc il va y avoir un embrasement encore plus fort.

Et en parallèle de tout ça, le Bois qui est mal nourri par l’Eau va donc du coup aussi arrêter de nourrir le Feu. Donc il y a une inflammation encore supérieure parce que quand on parle de nourrir, on parle de nourrir de bonne qualité. Et donc là, le Feu s’enflamme énormément. Il y a en général des inflammations qui sont très très très élevées.

Un moyen d’expression donc de sortir cette inflammation, ça peut passer par la dermite. On est d’accord. L’inflammation pourrait être ailleurs, mais c’est souvent une dermite qui ressort chez ces individus. C’est un moyen d’exprimer en fait le mal être et d’essayer d’équilibrer la situation. Sauf que ça ne marche pas comme ça. Le corps essaye mais ne peut pas réussir parce qu’en plus ça gratte. Donc plus le cheval va se gratter plus il va y avoir d’inflammation. Donc on a embrayé le cercle vicieux.

Vous l’avez compris, moi, la plupart des cas de dermite que je rencontre, c’est des chevaux qui ont été importés, qui ont eu un sevrage très brutal ou qui ont eu un déménagement qui a été très brutal aussi. C’est donc des chevaux qui ont perdu leur ancrage, qui ont perdu leurs fondations en tant qu’individu.

Donc, en médecine traditionnelle chinoise, des solutions pour essayer de calmer la dermite ça va être d’apaiser le Feu. On va dire de réduire l’incendie et donc pour ça de renforcer potentiellement l’Eau. Et de libérer l’élément du Bois pour que la circulation puisse se faire de manière la plus fluide possible.

On peut donc faire ça en acupuncture. On peut le faire en shiatsu, on peut le faire en phytothérapie chinoise. On peut aider aussi en kinésiologie. Ces quatre pratiques vont agir selon les principes de la médecine traditionnelle chinoise et donc qui pourront agir sur ces tableaux, d’apaiser le Feu, de renforcer l’élément de l’Eau et de libérer l’élément du Bois. Et en plus de ça, bien évidemment, on met en place toutes les solutions classiques que je vous disais précédemment. C’est à dire qu’on ne laisse pas le cheval souffrir. Et en plus, en général, le shiatsu, l’acupuncture, la phytothérapie ou la kinésiologie, ça met du temps à agir parce que ça part du principe que c’est l’individu qui va se réguler lui même et qu’on va aider l’individu à retrouver son état d’équilibre.

Donc ça prend du temps. Une dermite ça ne guérit pas en trois mois. C’est plutôt en général en trois ans, voir même plus. Donc laisser du temps à votre cheval. Et pendant tout ce temps là, accompagnez le donc autant en médecine traditionnelle chinoise qu’en médecine vétérinaire classique occidentale. C’est vraiment en fonctionnant main dans la main qu’on va pouvoir aider votre cheval. C’est en faisant un protocole de désensibilisation vétérinaire, en mettant une couverture des crèmes, des séances de shiatsu et de la phytothérapie. Parce que c’est vraiment multifactoriel, comme comme pathologie. Et donc, il va falloir aider le cheval sur tous ces tableaux. Je vous le dis là, c’est un cas classique de dermite que je rencontre souvent. La plupart des dermite que je rencontre sont liées à un déménagement, un sevrage, une importation. Mais il existe une multitude de cas et chaque individu est unique, et donc les origines de la dermite aussi. La dermite, c’est quasiment aussi multifactorielle que la fourbure ou la colique. Il va vraiment falloir accompagné votre individu, votre cheval, sa pathologie, ses causes de pathologie.

C’est pour ça que dans ce podcast, je ne peux pas vous donner de conseils précis, par exemple sur la phytothérapie ou sur des points d’acupuncture à stimuler pour votre cheval. Est ce que ce n’est pas possible de généraliser tous les cas de dermite dans un épisode de podcast qui dure moins de 30 minutes.Donc ce que je peux vous conseiller de faire, c’est de faire appel à un praticien qui va pouvoir vous aider sur votre cheval. Il va pouvoir vous aider à mieux comprendre. J’espère quand même que cet épisode de podcast vous a apporté des clés pour comprendre l’origine de la dermite de votre cheval et pour essayer de mettre en place des solutions pour aider votre cheval qui est dermite. Et je vous souhaite une très bonne journée et à bientôt !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :