La fourbure

Bonjour à tous ! Le sujet de la fourbure me tenais à coeur mais j’avoue que je le réservais pour le printemps vu que c’est la saison des fourbures… Sauf que… Pour ceux qui me suivent sur instagram vous le savez déjà, pour les autres je vous l’annonce ici : il y a 3 semaines maintenant Uisper a fait une fourbure. Du coup j’ai décidé d’en parler maintenant !

Premièrement, je tiens à rappeler que même si les signes cliniques les plus visibles et les plus grave apparaissent sur le pied, la fourbure n’est pas une maladie de pied. C’est une manifestation de problèmes situés dans une ou plusieurs parties du corps du cheval. Traité une fourbure uniquement au niveau du pied est donc une erreur courante. Les maladies qui affectent tout le corps sont appelées maladies systémiques, la fourbure en est donc une. Ces maladies ne sont pas le résultat d’une cause unique mais de facteurs multiples qui s’influencent les uns les autres. Il existe souvent une pathologie sous-jacente, un dysfonctionnement, une carence ou un excédent qui va faire que la maladie se manifestera plus tôt, plus fréquemment ou plus sévèrement chez certains chevaux. Dans l’ensemble la fourbure reste néanmoins une affection liée aux conditions de vie non naturelles auxquelles le cheval est soumis… Alimentation, hébergement et activité physique sont donc trois ensembles qui sont les grands coupables des fourbures. Quelques chiffres :

  • la fourbure est la seconde cause d’euthanasie des chevaux après la colique
  • environ 15% des problèmes de boiterie sont liés à une fourbure
  • les poneys ont 4 fois plus de risque de développer une fourbure même si TOUS les chevaux peuvent être sujet à une fourbure. Les signes cliniques sont d’ailleurs en général plus violents chez les chevaux que chez les poneys…
  • le nombre d’heure d’ensoleillement par mois et l’apparition des fourbures sont directement liés

Dans cet épisode je ne traiterais pas de l’anatomie du pied, ce sujet est trop complexe à traiter sans appui visuel, il se prête donc très mal au format « podcast »… Pour avoir une belle vue de l’anatomie d’un pied je vous renvoi donc vers la vidéo de Emilie de Miliepattes sur Youtube (le lien est en description de l’épisode) qui a magnifiquement traité le sujet ! En parlant de référence, je tiens à vous signalez que cet épisode a été possible en grande partie grâce au livre « La Fourbure » de Remco SIKKEL qui est une mine d’or pour tous les propriétaires qui veulent se documenter sur la fourbure. Je vous laisse le lien en description de cet épisode 😉 Cet épisode va être articulé en XXX parties : après une description de ce qu’est la fourbure, nous aborderons les symptômes, les causes et les pistes de traitement qui peuvent s’appliquer sur un cheval fourbu.

Qu’est ce que c’est la fourbure ?

La fourbure est une inflammation de la ligne blanche du sabot. La ligne blanche c’est la jonction entre les lamelles dermiques et épidermiques de la paroi du sabot (encore une fois, aller voir la vidéo de Miliepattes 😉 ). La jonction entre ces deux structures ne se fait donc plus. Sauf que cette liaison est ce qui retient l’os de la troisième phalange en suspension dans le pied… L’os de ne 3eme phalange n’est plus retenu et s’affaisse, appuie sur la sole et donc sur le sol et provoque des douleurs du sabot. Les différents stades de la fourbure sont catégorisés selon l’échelle d’obel du grade 0 à 4.

  • 0 = pas de signe de fourbure
  • 1 = le cheval reporte son poids d’un pieds à l’autre ou piétine. Au trot le posé du pied est anticipé et la foulée raccourcie. C’est ce que beaucoup appelle une « élastose » grâce à un monsieur bien connu dans le milieu du parage.
  • 2 = la démarche du cheval est précautionneuse. Il est raide au pas. Il donne quand même ses pieds sans difficulté.
  • 3 = le cheval répugne à se déplacer et résiste quand on veux lui prendre un pied
  • 4 = le cheval refuse de bouger.

Il est possible de relier le grade de la fourbure au taux de mortalité

  • 1 = 11%
  • 2 = 31%
  • 3 = 61%
  • 4 = 76%

Lors d’un épisode de fourbure, l’organisme du cheval tout entier est impacté :

  • le système sanguins est impacté car le pied ne rempli plus son rôle de pompe si le cheval marche moins
  • le foie et le système urinaire sont sur saturé d’éléments à éliminer
  • le système hormonal est impacté par un excès d’hormones liées à la douleur
  • les structures osseuses, tendineuse et cornées du pieds sont impactées et peuvent être endommagé à moyen et long terme.

Symptômes

Sabots

Bon je sais que je vous ai dit que la fourbure n’est pas une maladie de pieds et qu’elle concerne tout l’organisme de l’animal. Mais bon, au niveau des sabots les signes de fourbure sont quand même bien visibles donc on va commencer par ceux là ! Le signe le plus flagrant au niveau des pieds sera l’élévation de leurs températures. Pour prendre la température des pieds d’un cheval il existe des thermomètre laser. Mais sinon vous pouvez aussi comparer la température avec vos mains. Souvent les sabots antérieurs sont touchés en premier, donc en posant une main sur un sabot antérieur et l’autre sur un sabot postérieur vous aurais un comparatif plutôt juste. Attention aussi, les chevaux pieds nus ont une température des pieds plus élevé que les chevaux ferrés. Ensuite si vous soulevez le pied de votre cheval, vous constaterez que le ligne blanche des sabots d’un cheval fourbu est plus étiré que celle d’un sabot non fourbu. Je trouve que c’est dans les cas là que c’est vraiment intéressant de savoir manié un minimum une râpe de maréchalerie si votre cheval est pieds nus. En passant un léger coup de râpe vous aller enlever la crasser et donc bien voir la ligne blanche. il est aussi possible que la concavité du pied de votre cheval diminue (= la sole est moins concave), c’est un signe que l’os de la 3ème phalange est légèrement descendu = fourbure. Ah et aussi, un cheval pieds nus montrera des signes de fourbures plus en avance qu’un cheval ferré. Ça ne veux pas dire que les pieds nus font plus de fourbure (au contraire !) ça veux dire que les signes sont visibles plus tôt. Et donc que le cheval pieds nus à plus de chance d’être pris en charge rapidement et donc de mieux guérir d’une fourbure 😉

Physiologiques

Mais la fourbure se constate aussi à d’autres endroits du corps. Le pouls d’un cheval en fourbure est plus tapant et rapide. Le pouls peut donc se palper au niveau du sabot, c’est ce que l’on appelle le pouls digité. Les signes de douleurs sont visibles sur l’intégralité du corps du cheval. C’est à dire que souvent il a les naseaux dilatés, il transpire, il est atteint de spasmes musculaires, les pupilles sont dilatées, les oreilles sont raides et tournée vers l’arrière. La respiration est saccadée et la température corporelle est généralement plus élevée. En général le cheval présente aussi des signes de déshydratation que vous pouvez tester avec le test du pli de peau de l’encolure.

Attitude et posture et mouvements

On l’a déjà vu dans l’échelle d’Obel, selon le grade de la fourbure de votre cheval il peut refuser de se déplacer ou boiter plus ou moins fortement. On remarque également un report du poids vers l’arrière, c’est la posture campée caractéristique des chevaux fourbus. Attention quand même, cette posture est classique pour des chevaux fourbus uniquement des antérieurs… quand les 4 pieds sont atteints le cheval ne peux plus reporter son poids… Pour se soulager les pieds le cheval peux aussi balancer entre droite et gauche pour soulager un pied à la fois. Les mouvements sont aussi raides, le cheval rétrécis ses foulées et refuse aussi les déplacements qui charge trop les sabots, comme tourner sur les épaules ou les hanches.

Radiographies

La séparation de la ligne blanche est visible sur les radiographie car la distance entre l’os de la troisième phalange et la paroi du sabot aura augmenté. C’est ce que l’on appelle communément la « bascule de la 3ème phalange ». Des fois, dans les stades avancés, une déminéralisation et/ou un remodelage de l’os du pied sera visible sur la radiographie.

Causes

Les causes de fourbures sont très nombreuses. Plusieurs causes sont d’ailleurs souvent en jeu. Et c’est une accumulation de cause ou un déséquilibre qui dure dans le temps qui sont souvent les déclencheurs des fourbures. Ainsi la fourbure peut être liée à :

  • un problème digestif comme un déséquilibre de la flore intestinale ou un excès de glucide dans l’alimentation (le cheval qui dévalise la graineterie)
  • un problème de surpoids
  • un problème circulatoire qui fait que les lamelles ne sont plus assez iriguées
  • un apport de substances toxiques comme des moisissures, des pesticides ou fertilisants, des médicaments (notamment des corticoïdes, des analgésiques ou des vaccins). Donc on fait très attention à ce que l’on donne comme médication à un cheval fourbu…
  • un problème hormonal comme un SME qui est une résistance à l’insuline ou une maladie de cushing
  • le stress
  • les maladies transmises par les tiques comme la maladie de Lyme ou la piroplasmose.

Traitements

Petit rappel : le vétérinaire de votre cheval doit être votre premier contact en cas de fourbure. Cependant la collaboration entre les différents acteurs qui gravitent autour de votre cheval sera la clé de sa guérison. Il va en effet falloir éliminer le plus de cause de fourbure possibles (et pas seulement la cause qui vous arrange…). Par exemple un bon traitement d’un épisode aigüe de fourbure inclura :

  • un traitement médicamenteux (ou phytothérapeutique) afin de diminuer la douleur à voir avec votre vétérinaire
  • une gestion des pieds adaptée avec votre pareur
  • un aménagement du lieu de vie de votre cheval à convenir avec votre pension par exemple
  • du temps pour que la paroi du sabot se reconstruise
  • un psy… pour vous parce que vous aller être bombardé de critique et de conseils non demandés. Aillez un cheval fourbu et d’un coup la France compte 70 millions d’expert en fourbure…

Un petit mot sur la ferrure, le box : vous l’aurez compris, la fourbure est un problème lié à la circulation du sang dans le pied. Or la circulation du sang dans le pied ne peux se faire que si les structures internes peuvent faire leur rôle, c’est à dire qu’elles peuvent bouger. Il faut donc que votre cheval puisse marcher que le pied ne soit pas figer. Deux points contre lesquels vont le fer et le box… Donc réfléchissez bien avant de mettre des fers à l’envers à votre cheval enfermé au box. Il existe aujourd’hui plein d’autre manière de soulager votre cheval avec notamment des hipposandales, des planches de piscine, des plâtres à sabot…

La fourbure et le shiatsu

Les thérapies alternatives ont totalement leur place dans la gestion d’une fourbure. Et notamment le shiatsu. Vu que c’est mon métier c’est de ce point que je vais vous parler aujourd’hui ! En effet, le shiatsu permet une action de détente musculaires, il améliore aussi la circulation sanguine et lymphatiques ce qui permet au corps de mieux drainer les éléments toxiques générés lors d’un épisode de fourbure. De plus le shiatsu permet une action sur le foie en le soutenant ce qui va permettre à votre cheval de sortir plus rapidement d’un épisode de fourbure. Quelques soit la cause de la fourbure (métabolisme, stress, digestive, hormonale…) il est possible d’avoir une action sur cette cause grâce au shiatsu. En effet, le shiatsu par son action sur les méridiens de la médecine traditionnelle chinoise permet d’agir en profondeur sur les causes des déséquilibres que votre cheval présente. On pourra ainsi agir sur la qualité du sang de votre cheval et donc l’irigation des sabots. Par une action sur le méridien du Rein, le système hormonal pourra être soutenu et ainsi les taux de cortisol pourront revenir à la normal et permettre une meilleure gestion de la douleur par votre cheval. Par une action sur le méridien du Foie, son action de détoxification pourra être soutenu de manière douce et aidé le corps de votre cheval a retrouver son équilibre. Parce que oui, le shiatsu agit d’une manière douce ce qui permet à votre cheval de s’adapter aux traitements, le niveau de stress émotionnel et physique est réduit, le risque de fourbure avec 😉

Je suis un peu frustrée de cet épisode de podcast sur la fourbure. En effet, il y a tellement à dire que je n’ai pas pu aborder tous les sujets qui me tenait à coeur… Il est donc possible que cet épisode est une suite. Enfin, c’est sur qu’il va avoir une suite vu qu’un autre épisode est déjà enregistré et sortira la semaine prochaine. Mais il y en aura peut être encore plus un peu plus tard 😂J’espère quand même que cet épisode vous a plut, si c’est le cas n’hésitez pas à me le dire en MP, ou encore mieux si vous êtes sur Apple Podcast, pensez à noter le podcast Murmure Equin, ça m’est très utile pour le faire connaitre 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :