Focus race : les irish cob

[02 :30] : L’histoire de l’Irish cob

[04 :40] : Les particularités physiques de l’isrish cob

                [04 :50] : Son corps

                [07 :00] : Ses pattes à jus

                [17 :10] : Sa crinière à dermite

[18 :30] : Les particularités émotionnelles de la race

                [19 :00] : Leur capacité à ne pas bouger

                [23 :20] : L’import des chevaux irlandais

Quand j’ai créé ce podcast j’avais en tête de faire des épisodes thématiques, un épisode = une race. On est à l’épisode 8 il va quand même falloir que je fasse un épisode sur ce thème ! Et comme première race j’ai choisi l’irish cob !

Mais pourquoi ça bon sang ? Je côtoie un QH et un TF et je choisi de parler de l’irish cob… pas logique la meuf ! xD

Il y a deux raisons à ce choix :

  1. L’irish cob est une race populaire, qui attire beaucoup les gens par leur beauté et leur caractère calme. Je rencontre donc énormément d’irish cob lors de mes séances de shiatsu.
  2. J’adooooooore les irish cob ! mon cheval de rêve est une pouliche irish cob pie bai ❤ oui c’est précis… et loin du TF alezan avec à peine une balzane et une pelote en tête… Mais bon, les irish cob reste une race très chère à mon cœur, un jour j’en aurai un dans mon jardin c’est sur ❤ mais pas tout de suite et je vous expliquerai pourquoi au cours de cet épisode 😉

Cet épisode va être divisé en 3 parties :

  • Déjà posé les bases de l’histoire de l’Irish cob, vous aller voir, ce point va nous permettre de comprendre les deux suivants 😉
  • Ensuite nous passerons aux caractéristiques physiques de l’irish cob et donc aussi à ses problématiques physiques…
  • Pour finir, je vous présenterais les caractéristiques émotionnelles de l’irish cob, et donc aussi les problématiques émotionnelles associées à la race.

L’histoire des irish cob

La race des Irish cob a été fondée par et dans les familles de Travellers irlandais. Ces anciens paysans, devenus nomades lors de la Grande Famine de 1857 ont pris dans les fermes les chevaux que les irlandais n’affectionnaient pas particulièrement afin de tirer leur habitat. C’est-à-dire des petits chevaux, pies.

A l’époque les chevaux pies n’avaient pas la côte. Et cette sélection génétique a été renforcé durant les deux guerres mondiales. En effet, les chevaux pies n’étaient pas réquisitionnés pour la guerre ! Les Travellers ont donc encore plus sélectionnés les chevaux pies pour éviter de se les faire prendre. Oui un cheval on préfère qu’il tire la maison plutôt qu’un canon…

Ces chevaux vivaient en famille et parmi les enfants. Du fait de la proximité de tous ces enfants dans les campements gitans, les chevaux se devaient d’être extrêmement doux, calmes et fiables. Souvent, les enfants les utilisaient aussi comme monture. Les familles gitanes les élevaient. Elles les sélectionnaient en évitant les sujets craintifs ou agressifs. Et sélectionnaient les chevaux à la plus grande capacité de traction.

On parle donc d’un cheval de famille, calme, coopératif, peu enclin aux montées d’humeur. Les irish cob sont doux au point de tolérés et d’aimer avoir des enfants qui leur courent entre les fanons.

Alors, en fait quand je dis doux, j’entends « capable de gérer ses émotions sans mouvements excessifs ». Vous aller voir ce point à son importance dans la suite 😉

Le physique des irish cob

Mais commençons déjà par parler du physique des irish cob !

Les irish cob sont donc de petits chevaux trapus reconnaissables de très loin par leur abondance de crins, sur l’encolure, la queue et les patounes !

Les irish cob sont trapus

Premièrement, le mot trapus… qui ne veux pas dire gros !! Loin de là ! Les irish cob sont plutôt inscris dans un carré et musclés mais un irish cob gras n’est pas plus normal qu’un SF gras… A mon sens (et d’après ce que je vois en séance de shiatsu), les irish cob se retrouvent souvent obèses sans que leur propriétaire ne s’en rendent comptent… Oui la charpente d’un irish cob est assez cubique (à l’opposé du longiligne) mais attention à son poids s’il vous plait. Un chignon de gras à la base de la crinière n’est pas normal, même pour un irish cob !

On parle quand même de chevaux qui était capables de tracter une roulotte sur de grandes distances et ceux durant plusieurs journées : impossible avec du surpoids…

Patounes pleine de poils

Sur instagram j’ai eu plusieurs questions auxquelles je vais répondre ici.

Premièrement : pourquoi les irish cob ont autant de fanons ?

Ensuite : pourquoi sont-ils aussi beaux ? (c’est en lien avec la première question)

Et pour finir : les fanons des irish cob sont un nid à emmerdes, mythe ou réalité ?

Alors toutes ces questions sont liées !

Vous vous souvenez que les irish cob sont originaires d’Irlande (facile, c’est un peu comme le port Salut c’est marqué dessus). Et en Irlande quelle est la météo ? Humide !! Pluvieuse en fait… Mais pour ne pas vexer les éventuelles irlandaises qui écoutent ce podcast j’ai dit humide xD

Une adaptation équine est donc de faire pousser du poil aux fanons afin de protéger les paturons de l’eau qui coulent de leur membre.

Et il faut croire que les Travellers ont bons goûts et qu’ils ont sélectionnés les chevaux avec ce look si particuliers. Bon sauf qu’à un moment ça a dégénéré, comme le profil concave des PSA ou le nanisme chez les Shetlands… L’humain est parti en sélection d’hyper type et les irish cob ont désormais vraiment mais vraiment beaucoup de fanon.

Notes : l’hypertypie est un nom donné à une caractéristique physique qui est poussé à son extreme chez une race en sélectionnant et en reproduisant les specimens qui présentent cette caractéristique. L’hypertypie est présente chez quasiment toutes les races et mériteraient un épisode de podcast à part entière…

Bref revenons à nos moutons, heu non, nos vaches Holstein, non toujours pas… Revenons à nos irish cob !

Aujourd’hui nous avons donc des chevaux aux fanons magnifiques, qui ont plus de poils aux pattes que beaucoup n’en ont dans la crinière… Sauf que ces poils sont venus avec un autre problème : les pattes à jus.

C’est le mot populaire pour décrire une maladie : le Lymphoedème Chronique Progressif (LCP).

Qu’est ce que c’est le LCP ? Description des symptômes !

Le LCP est une maladie évolutive caractérisée par un gonflement progressif des membres du cheval, qui débute au niveau du boulet, et remonte progressivement vers le haut des membres. Les premiers signes comprennent l’épaississement, la formation de croûtes et le plissement de la peau.

Donc devoir à la maison pour vous : trouver un irish cob (ça ne devrais pas être compliqué vu comment ils pululent dans vos écuries 😉 ), si possible un adulte et avec des fanons (pur race quoi, pas un croisé porte et fenêtre avec 3 poils sur les pattes). Glissez ensuite votre main dans ses fanons et aller tâter ses paturons. Oui, il faut trouver la peau ce qui peut être compliqué chez certains xD

Vous constaterez que les paturons ne sont pas lisses, ils présentent des boules, ou des plis. C’est souvent assez induré et chaud. Et ça graaaaaaaaaaaatte !

Voilà, vous avez votre main sur un lymphoedème chronique progressif !

Je vous met maintenant tous au défi de me trouver un irish cob qui n’en a pas à au moins deux pattes… Souvent les postérieurs sont plus touchés que les antérieurs.

Dans les cas légers vous sentirez juste une petite boule, comme une verrue. Mais j’ai des cas dans ma clientèle où le cheval n’arrive plus à plier le paturon correctement parce que les indurations sont présentes en grande quantité…

Maintenant qu’on a vu les symptômes, qu’est-ce que c’est exactement ? Terme clinique !

Les signes cliniques sont un gonflement progressif, une hyperkératose et une fibrose distale des membres. C’est-à-dire que la structure de la peau se modifie à cause d’une mauvaise circulation de la lymphe…

A mesure que le LCP progresse, des ulcères se développent sur les paturons, et la fibrose conduit à un durcissement de la peau et à la formation de nodules pouvant atteindre la taille d’un petit poing.

Les nodules peuvent être douloureux ce qui fait que le cheval tape du pied pour évacuer la douleur.

La maladie est probablement causée par un dysfonctionnement du système lymphatique et un système immunitaire affaibli. Il y a probablement une composante génétique, affectant le métabolisme de l’élastine et empêchant les vaisseaux lymphatiques de fonctionner correctement, entraînant par conséquent un œdème des membres inférieurs.

Une cause secondaire est une allergie à un acarien : Chorioptes equi qui adore les endroits chauds à l’abri de la lumière et plutôt sec… On parle alors parfois de gale chrorioptique.

Et le problème des irish cob c’est que leur énormes fanons cachent ce qui se passe en dessous. En plus les propriétaires d’irish cob se sentent épargné par la gale de boue (et ils ont raison) et sont assez découragés d’avance d’aller regarder entre les fanons de leurs chevaux… Donc ils ne se rendent pas compte de ce qui se trame en dessous.

Malheureusement, il n’existe aucun remède au LCP, le seul traitement consiste à tenter de réduire sa progression, et à soigner les signes cliniques tels que les démangeaisons

Pour éliminer les acariens, vous pouvez tentez la terre de diatomées dans les fanons. D’apres les propriétaires d’irish c’est assez efficace.

Et pour faire circuler la lymphe il faut marcher, beaucoup (c’est le moment où je vous rappelle que les irish sont fait pour marcher en tirant une roulotte 😉) bouger, faire appel à des masseurs ou shiatsuki 😉

Apparemment il existe des chaussettes de compression pour permettre à la lymphe de bien remonter.

Et je ne vais pas faire plaisir aux propriétaires de poneys à moon boot mais raser des fanons est aussi une solution. Comme ça vous voyez ce qui se passe en dessous, vous pouvez traiter localement avec des crèmes qui apaisent et plus d’acariens…

Ah et remonter le système immunitaire aussi !! ça en parlera encore un peu après 😉

Dermite

Dans le même genre que le Lymphoedème Chronique Progressive, de nombreux irish cob sont sujet à la dermite. Alors étrangement maintenant que je l’écris je me rends compte que ça fait un moment que je n’ai pas eu d’irish cob dermiteux… est ce que les éleveurs font plus attention à éliminer de la reproduction les chevaux dermiteux parce que ça se voit plus ?

Bref, toujours est-il que les origines de la dermite sont les même que pour le LCP :

  • Système immunitaire déficient
  • Réaction aux insectes / acariens
  • La racine du problème est émotionnelle +++

J’en ai déjà parlé dans l’épisode 2 et 3 qui traitent des émotions, je vous invite à aller les réécouter si besoin.

Toujours est il que pour moi 95% des dermites et autres allergies ont une cause primaire émotionnelle et une cause physique qui est seulement secondaire.

Du coup je vous propose de passer sur l’aspect émotionnel des irish cob ! =D

Les particularités émotionnelles de l’irish cob

C’est là que je vous fais un retour en arrière sur l’histoire des irish cob. Vous vous souvenez : des chevaux nés et élevés en Irlande depuis des générations, élevés en famille pour être docile et « capable de gérer ses émotions sans mouvements excessifs ».

Sauf qu’il y a deux problèmes là-dedans : l’importation et la partie « sans mouvement excessifs ».

Alors, je commence par quoi ?

Aller ! On va commencer par la partie

« ce sont des chevaux qui ne bougent pas » !

Donc, ce sont des chevaux qui ne bougent pas, super ! ils sont donc parfaits pour les longues randonnées à passer des embuches et à croiser des papillons qui feraient détaler le premier pur-sang venus xD On a tendance à leur donner le bon dieu sans confession et à balancer notre petite nièce voir notre mamy dessus, de toute façon ils ne la mettrons pas au tas comme nos grands machins qui font du CSO.

Et en effet, les irish cob ont été élevés pour ça. C’est inscrit dans leurs gènes depuis des générations : « ne bouge pas, retiens-toi ». Sauf que leur nature est aussi cheval, proie, à vivre dans les émotions.

Les irish cob ressentent les mêmes émotions que votre PS quand il croise un papillon qui le regarde de travers. Sauf que lui a appris au plus profond de lui à ne pas bouger. Il va donc endurer l’attaque de papillon sans que cela ne se voit facilement pour son humain…  

En randonnée vous êtes donc assis sur la même cocotte-minute à émotion que votre pur-sang, sauf que votre cocotte-minute ne siffle pas.

Alors si votre irish cob a des moyens de décompresser, il exprimera ses émotions plus tard, dans son pré avec ses copains par exemple 😊

Mais si votre cheval n’a pas d’exhutoire possible ? et bien il exprimera ses émotions autrement, par une dermite par exemple…

Avec un irish cob il va donc vous falloir développer votre sensibilité pour vous accordez à la leur. Les irish cob pourront vous apprendre à affiner votre communication subtile tout en vous affirmant dans votre corps ! Vous pouvez être belles et fières et brillez avec votre cheval aux moon boots de folie !

L’importation des irish cob

On en vient maintenant à un énorme traumatisme que quasiment tous les irish cob français ont vécus. Et si ce n’est pas eux c’est leurs parents ont vécus : l’import de l’Irlande vers la France.

Vous avez déjà été vivre dans un autre pays ? Une autre culture ? une autre météo ? Une autre énergie terrestre ?

Si vous l’avez déjà fait vous comprendrez ce que je veux dire, et encore vous étiez volontaire. Pas votre irish cob.

Le traumatisme émotionnel profond est assuré ! Surtout que souvent juste après l’import le cheval change encore souvent de maison. L’importateur le garde rarement, dans le meilleur des cas le cheval va passer de son logement d’import à son logement définitif. Mais souvent l’importateur va le revendre à un marchand, qui va le revendre à un coach qui va le débourrer puis seulement atteindre sa vraie famille.

Je voudrais aussi attirer votre attention sur une phrase que j’entends souvent. Les gens qui ont acheté un cheval importé le dise souvent avec grande fierté. Comme si le fait que le cheval vient d’un autre pays que la France était un gage de qualité supplémentaire.

Alors 1), les chevaux français sont très qualiteux, la preuve en a été durant les derniers JO.

Et 2), les vrais bons chevaux restent dans le pays 😉 on ne va pas se mentir, quand un éleveur fait de l’export il vends les chevaux que les acheteurs locaux ne veulent pas… L’exportateur ne se casse pas le cul juste pour vous hein xD il se décarcasse pour vendre ses chevaux à qui veux bien les acheter. Et si personne n’en veut là où c’est facile (dans la ville d’à côté), il va aller chercher plus loin pour vendre son cheval, et donc des fois traverser une mer.

Oui parce qu’en plus votre cheval aura pris le bateau ! On fait déjà comment le transport routier stresse les chevaux. Alors imaginé le bateau ! Et les chevaux ne peuvent pas vomir comme vous quand ils ont le mal de mer hein xD

Donc à part quelques élevages français qui importe des chevaux de qualité, les autres vous importent les tocards donc les irlandais ne veulent pas xD et qui dit chevaux de qualité veux dire prix en quantité… Et mettre plus de 5000 euros dans un irish cob de qualité pour aller faire une balade en famille n’est pas le budget de tout le monde je le comprends 😉 donc achetez français, le traumatisme sera au moins un peu dilué, un peu.

Et pour aider votre cheval à dépasser certains traumatismes pensez au shiatsu et surtout à la kinésiologie. On peut en parler ensemble sur instagram par exemple 😉

Conclusion

Voilà, nous arrivons tous doucement à la fin de cet épisode. Qu’est ce que vous allez retenir sur les irish cob ?

Ce sont des chevaux qui ont des fanons qui sont des nids à emmerde et qui ont un aspect émotionnel souvent bien plus compliqué à saisir que ce que l’on imagine au premier regard.

Mais punaise qu’est ce qu’ils sont beaux, ils le savent et seront de parfaits chevaux pour une personne ouverte à écouter leur ressenti émotionnel très subtil mais si vaste et délicat ❤

Vous l’aurez compris, je suis toujours aussi amoureuse des irish cob et un jour il y en aura un dans mon troupeau, quand j’aurai les capacités physiques et émotionnelles d’assumer une de ces boules d’amour.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :