Le mal de dos chez le cheval

Au programme aujourd’hui :

Aujourd’hui j’ai envie de vous apprendre à identifier une potentielle douleur au dos chez votre cheval. Nous allons donc voir 3 signes qui sont des indicateurs de douleurs dorsales. Puis nous aborderons 3 pathologies dorsales. Et pour finir je vous donnerais mon petit conseil de shiatsuki sur le sujet. Aller ! C’est parti pour les 3 signes qui montre que votre cheval a mal au dos !

3 signes qui montrent que votre cheval à mal au dos

Le changement de comportement

Le premier signe a été déjà rencontrée par la plupart d’entre vous j’en suis sur. « Du jour au lendemain » le comportement de votre cheval change lorsque vous montez ou le travaillez… Votre cheval embarque lorsque vous prenez le trot ou le galop, ou refuse de prendre l’allure, il met un coup de cul lors du départ au galop, il devient plus raide à une main qu’à une autre. Je pourrais citer énormément de changements mais on va s’arrêter un moment sur ceux-ci et sur ce qu’ils signifient 😊 Bien sur ces changements peuvent aussi s’appliquer lorsque les chevaux sont au pré avec leur copain chevaux mais sont plus difficilement observables.

Le cheval qui embarque alors qu’il ne le faisait pas avant ou qui refuse le montoir. Bon là le message est clair, votre poids sur son dos est devenu un ennemi à fuir à tout prix, une consultation s’impose !

Le cheval qui refuse de prendre le trot : le trot est une allure plus fortement verticalisée que le galop ou le pas. Au trot les mouvements et les forces transmises aux os sont donc plus intenses et notamment sur les os orientés verticalement ou horizontalement donc les membres et le dos. Le cheval qui vous « vole » le galop lorsque vous demandez le trot est donc un signe à prendre au sérieux.

Le coup de cul quant à lui. Qu’on soit d’accord il est rarement un signe de bonne humeur, surtout avec un cavalier sur le dos 😉 Et alors, on se méfiera aussi du cheval « trop calme », ou qui soudainement est devenu docile et a arrêter de ruer. Un cheval qui a très mal au dos ne peut plus se défendre… La même si votre cheval est beaucoup plus docile avec votre coach qui pèse 20 kilos de plus que vous 😉 Votre coach est peut-être juste trop lourd pour que votre cheval puisse envisager de le dégager de là-haut.

Dans le cas du cheval qui est plus raide à une main qu’à une autre on va aller s’intéresser à deux charnières de sa colonne vertébrale : la jonction des vertèbres cervicales et thoracique (le garrot) et la jonction entre les vertèbres thoraciques et lombaires (juste derrière la selle).

Ces deux zones sont responsables de la majorité de la mobilité latérale de votre cheval. Si l’une d’elle bloque (ou les deux), cela va se voir sur une différence de mobilité à une main par rapport à l’autre.

Changement de sensibilité musculaire du dos

La seconde raison qui fait que vous pouvez suspecter une douleur dorsale est à la qualité musculaire du dos de votre cheval et sa sensibilité. Si votre cheval réagis lors du pansage de son dos, si vous sentez une petite boule dure à un endroit, si vous remarquez un changement de la coloration des poils sous la selle. Apprenez à connaitre votre cheval. Massez de temps en temps son dos pour repérer les changements de muscles.

Vous pouvez également « gratter » le dos de votre cheval avec votre doigt à différent endroits. Si votre cheval fuit la pression (pas juste s’y soustraire mais vraiment la fuir) vous aurez une piste de mal de dos à explorer.

On vous vends la perle rare

Et la troisième raison est un peu plus farfelue mais issue de mon expérience de shiatsuki : vous cherchez à acheter un cheval et le vendeur vous propose un super cheval, l’assurance vie qui en plus sais sauter, dresser et à fait des compétitions en étant gagnant et le tout pour moins de 3000 euros… alors que vous lui aviez bien dit que vous vouliez un cheval de loisir ! Clairement demandez un examen approfondi et des radios des membres et du dos !

Les perles rares existent mais sachez y mettre le prix 😉

3 pathologies dorsales peu connues

L’arthrose

Le grand gagnant du débourrage précoce ! Hé bien oui, on ne le répète pas assez mais les vertèbres ne finissent de se développer qu’à l’age de 7 ans chez les chevaux… et chez tous les chevaux ! Je vous vois déjà venir avec vos « mon irish cob est porteur » oui mais non. Les dos des chevaux n’ont pas été conçu par Mère Nature pour porter du poids…

Le dos de nos chevaux c’est comme une étagère que l’on remplit de livre, si l’étagère n’est pas assez épaisse elle va plier…

Et chez les chevaux ce qui fait l’épaisseur de l’étagère ce sont leurs muscles dorsaux ET leurs abdominaux qui viennent soutenir le dos lorsqu’il est soumis au poids du cavalier. La présence de ces muscles va permettre de maintenir les vertèbres « éloignées » les unes des autres malgré la présence d’une contrainte.

Donc déjà le débourrage avant 7 ans bon bah c’est limite limite… Mais pour moi réside aussi dans le fait que l’on muscle les chevaux directement avec un cavalier sur le dos… Sans prendre le temps de renforcer leur musculature sans poids sur le dos, puis avec 5 kg sur le dos, puis 10, puis 20 puis un cavalier léger, puis un cavalier moins léger.

C’est comme vous : si je vous mets dans une salle de musculation et que je vous dit de soulevez 40 kg vous aller peut être y arriver… mais en vous blessant quasi certainement.

Donc musclez le dos de vos chevaux avant de monter dessus, vous leur éviterez de l’arthrose précoce 😉

Le conflit de processus épineux

Deuxième patho dont on entend de plus en plus parler mais pas encore assez pour le bien-être de nos chevaux : le conflit de processus épineux (CPE pour les intimes, et je vous dit directement, il est aussi mal commode que la CPE que j’avais au collège !).

Donc le CPE c’est quoi ? et bien c’est justement quand la musculature du dos ne permet plus de maintenir les vertèbres assez éloignées l’une de l’autre et que leurs extensions osseuses viennent à se toucher… Deux os qui se touche alors qu’ils ne devraient pas ? J’ai vraiment besoin de vous faire un dessin ou vous arrivez à imaginer comment c’est douloureux ?

Les 5 grades de CPE (document issu de la thèse de Mare Desfarges citée ci-dessous)

Saviez vous que lors d’une thèse effectuée en 2015 par Marie Desfarges, 48% des chevaux examinés pour douleur dorsale présentaient un CPE ? Un cheval sur 2 !!

Lien de la thèse : Desfarges, Marie. La dorsalgie du cheval de saut d’obstacles : conformation, diagnostic, traitements et prévention. Thèse d’exercice, Médecine vétérinaire, Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse – ENVT, 2015, 163 p.

La douleur d’un CPE, comme l’arthrose est gérable grâce à un travail adapté (j’ai dit travail, pas monte…).

L’ECVM

Et puis la dernière pathologie osseuse dont je voulais vous parler je l’ai découverte il y a 1 mois à peine et elle s’appelle l’ECVM : Equin complexe vertebrae malformation. Malformation vertébrale complexe equine en français.

Cette malformation génétique (donc qui se transmet des parents aux enfants) est une malformation des vertèbres cervicales C6 et/ou C7 et T1, donc la base de l’encolure.

Et elle s’appelle Complexe car la vertèbre peut présenter plusieurs déformations. La déformation qui m’a le plus touchée est le rétrécissement du trou dans lequel passe la moelle épinière… Ce qui veux dire que la moelle qui permet de transmettre et recevoir des informations du cerveau est pincée en permanence !!

Illustration de malformation de C6 (issue du site ECVM All Breeds cité ci dessous)

Cette malformation affecte principalement les lignées de pur-sang… Depuis les années 1800… C’est-à-dire que depuis 1800 des chevaux atteints de malformations osseuses lourdes reproduisent et « améliore » des races. La blague !

Et vous savez le plus drôle ? C’est le squelette du pur-sang Eclips qui a servi à dessiner de nombreuses planches anatomiques équines, et ce pur-sang présentait cette malformation ! Donc les dessins des vertèbres C6 et C7 ont été erronés pendant des années !

Si vous voulez en savoir plus sur l’ECVM je vous invite a aller découvrir le site internet ecvm all breeds.com. Et le prochain que j’entends dire que son pur-sang est fou et que c’est normal c’est un pur sang, je l’envoie passé des radios direct !

Mon conseil de shiatsuki

Si vous avez un feeling que quelque chose ne va pas chez votre cheval, mais qu’un professionnel vous dit que vous vous faites des idées, qu’il n’y a rien d’anormal chez votre cheval, aller consulter un second pro.

J’ai vu trop de chevaux souffrant de problèmes de dos et qui sont pourtant à jour véto et ostéo. Donc suivez votre feeling et demandez un second avis sur votre cheval ❤

En temps que gardien vous êtes la personne qui connais le mieux votre cheval ! Si vous sentez que quelque chose cloche c’est que quelque chose cloche 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :