L’inspiration du mois – Clémence et Droopy

Comment tu es arrivée dans le monde des chevaux ?

J’ai toujours côtoyé des chevaux aussi loin que je m’en souvienne. Ma tante est une mordue d’équitation et elle m’a transmis le virus. Je me souviens que depuis toute petite on partait en balade avec elle et ma sœur. J’ai réellement commencé l’équitation à 5 ans, petite shet noire qui s’appelait Fidji. Je l’ai revu il y a peu, ça m’a fait tout drôle.

IMG_20171222_163959_440

Première rencontre

Comment tu as choisi Droopy ?

Je suivais l’association une poignée de crins depuis pas mal d’années. En 2016, je suis tombée sur une photo de Droopy, j’ai tout de suite craqué dessus mais je ne pouvais pas l’assumer. En 2017 je suis retombée sur cette même photo, il était toujours à la recherche de sa famille et cette fois j’avais les moyens. Je ne saurai pas dire pourquoi lui et pas un autre. C’est un réel coup de cœur. Le genre de chose qu’on comprend pas nous-mêmes…

Quelle a été ta plus grande difficulté avec lui, comment l’a tu vécu ?

Sa première fuite et toutes celles qui ont suivi sans hésitation. Ça a été le début du « cauchemar ». J’en ai pleurer tellement j’étais à bout et sans solution. Je l’ai vraiment mal pris, je me disais qu’il ne se sentait pas du tout en sécurité avec moi et ça, ça fait bien mal. Heureusement aujourd’hui grâce au travail effectué ce n’est plus qu’un vilain cauchemar.

thumbnail_20191228_161949

Nina sur Droopy

Quelle a été ta plus grande fierté avec lui ?

Question difficile. Il y en a tellement. La première fois qu’il a eu un licol, sa première balade, la première fois que je suis montée dessus. Mais si je devais en choisir qu’une seule. Je dirai la première fois où ma Meilleure Amie a posé ses fesses dessus. Elle ne savait pas que j’allais lui proposer et elle a ressenti tout ce que j’ai ressenti la première fois. Droopy ne l’avait pas vu depuis quelques mois et pourtant il a été exceptionnel et exemplaire. Sur ce coup là, j’étais vraiment très très fière de lui. Puis j’ai ressenti pas mal d’émotions de voir ma Nina la haut quand même.

Raconte moi l’Equirando, qu’est-ce que tu en a ressorti ?

L’equirando c’est une grande histoire. J’ai découvert cette aventure grâce à une Amie (ancienne dp de Looping) on rêvait de la faire mais les précédentes éditions étaient trop loin. En 2019 c’était en Ile de France alors parfait pour nous. On s’est donc lancées sans trop savoir dans quelle aventure on s’embarquait. J’ai pris un plaisir fou à tracer nos itinéraires, trouver des lieux pour dormir, acheter du matériel etc… On est donc parties avec Looping (le cheval que Clémence a en demi-pension) et Emgann, ils ont été géniaux du début à la fin. C’était une grande fierté pour nous, Looping était dans sa 20e année et Emgann avait 5 ans et fraîchement débourré. J’ai adoré cette aventure et le lien que j’ai avec Looping n’est pas du tout le même qu’avant. On a passé 10 jours 24h/24h ensemble et ça nous a changé. On a rencontré des personnes absolument formidables, passionnées et passionnantes. On a redécouvert notre belle région. On a appris à faire confiance à nos chevaux encore un peu plus (surtout après l’accident..). On a fait des siestes improvisées dans des champs, dormi dans une cuisine, un bureau, un spring garden ou à côté d’une carrière d’obstacles. Chaque journée ne ressemblait à aucune autre et c’était le pied. Ça m’a confirmé que la randonnée, c’est une aventure de dingue et j’ai tout le temps envie de repartir.

Ton accident c’était la fracture de la clavicule 4 mois avant l’equirando c’est ça ? 

Oui c’est ça. Le 23 mars exactement. Je partais en balade avec Looping comme tous les week-end. On a galopé sur le chemin habituel, je me suis penchée pour éviter une branche, il a trébuché à ce moment là et je suis passée par dessus. Looping s’est retrouvé à genoux et j’ai vraiment eu peur qu’il me passe dessus. Heureusement pour moi ça n’est pas arrivé. Je me suis relevé j’ai bougé mes bras normalement mais je sentais que quelque chose n’allait pas. Je suis rentrée à pied avec Loo et j’ai appelé mes parents car je commençais vraiment à avoir mal. J’ai quand même desseller Looping, et je suis allée m’asseoir dans ma voiture en attendant. Quand mes parents sont arrivés j’avais l’épaule qui tombait. Résultat une belle fracture de la clavicule avec déplacement. Je suis remonté 3 mois après, mais j’avais une énorme appréhension. Le truc que j’ai jamais eu a cheval. C’était vraiment étrange. Aujourd’hui ça va mieux, j’arrive à partir seule avec lui et trotter. Pour le galop c’est encore un peu délicat je dois dire. Je le fais que quand je suis sure du chemin et je me crispe assez facilement. La peur de retomber est extrêmement présente… C’est sans doute dû au fait que j’ai toujours des douleurs et donc peur que ça s’amplifie encore plus… Mais j’y travaille. Le débourrage de Droopy me pousse dans mes retranchements et avec lui je suis obligée de me dépasser, comme avec Looping d’ailleurs.

L’equirando m’a énormément aider à reprendre confiance.

Mais si je dois retenir une seule chose par rapport à cet accident, c’est que notre seule limite, c’est nous…

thumbnail_IMG_20190731_131037_607Qu’est ce que tu dirais aux personnes qui veulent se lancer dans la randonnée mais qui n’ose pas ? 😇

Foncez !!! C’est une aventure incroyable. On se découvre nous-mêmes, on découvre nos chevaux, on voit des personnes différentes chaque jour. On voit des paysages sublimes. La randonnée c’est une aventure à faire au moins une fois dans sa vie. Puis quand on y goûte une fois, difficile de ne pas vouloir y retourner.

Qu’est-ce que tu aimerai voir plus souvent dans le monde de l’équitation ?

Les remises en questions… Personne n’est parfait, tout le monde fait des erreurs, mais je trouve que certains ne se rendent pas compte de leurs actes et c’est bien dommage. Les chevaux sont tellement formidables quand on les écoute…

Si cet interview de Clémence vous a plus vous pouvez suivre ses aventures avec Droopy et Looping sur Facebook et sur Instagram.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s