Les crunchs

Qu’est ce que c’est qu’un crunch ? Mais si je sais que vous connaissez ! « crunch » en sport ça peut se traduire par « enroulement vertébral ». Vous ne voyez toujours pas ce que c’est ? Mais si !

Un crunch c’est l’exercice le plus basique et courant utilisé pour muscler vos abdominaux ! Celui là :

Capture

« Mais d’où tu viens nous parler de ça ? Tu veux qu’on mette nos poneys sur le dos, qu’on s’assoit sur leurs sabots et qu’on leur fasse faire des abdos avec une carotte c’est ça ?? »

Non ce n’est pas vraiment ça. Mais le but est quand même de faire travailler les muscles abdominaux de vos poneys d’amour en les faisant s’enrouler autour de leur colonne vertébrale !

« Et du coup ça donne quoi avec un poney ? » ça donne ça :

Capture

Image issues de l’ebook gratuit disponible sur le site Intrinzen

« Ah ouai quand même ! Mais comment on fait ? »

Il y a deux solutions pour vos crunchs. La plus répandue dans le milieu équestre : vous prenez une carotte, vous la placé entre les antérieurs de votre cheval qui va venir l’attraper en tendant sa ligne du dessus. Mais ce n’est pas ça qu’on veut… Vous vous souvenez quand je vous disais que le but est que le mouvement se fasse en autonomie ? C’est-à-dire que le cerveau se rendez bien compte de ce qu’il fait ? Et bien en leurrant le cerveau se rends moins compte de l’effort physique demandé. En plus en leurrant le cheval, il va étirer sa ligne du dessus mais pas vraiment contracter sa ligne du dessous… Donc on passe à la solution suivante : créer de l’instabilité chez le cheval !

Pour cela, vous vous placé à côté de votre cheval, au niveau de son épaule, vous prenez son garrot dans votre main et vous faites basculer légèrement votre cheval de gauche à droite. Essayez sur vous, demandez à un ami de vous prendre l’épaule et de vous faire basculer légèrement. Alors ? Vous allez contracter vos abdo (mais aussi vos cuisses, muscles fessiers et épaules) ! Et c’est ça que l’on va récompenser chez le cheval ! A terme, vous obtiendrez un crunch en posant la main sur le garrot et à pied en vous penchant légèrement en arrière.

Autre possibilité : mettez-vous près des fesses de votre cheval, prenez son couard dans la main et faites le onduler, comme si vous vouliez faire onduler toute la colonne du cheval.

Troisième possibilité : poussez légèrement l’abdomen de votre cheval, à l’endroit où il n’y a plus de côtes. Le but est toujours d’obtenir une contraction des abdominaux.

Et puis la dernière possibilité, celle qui a eu le plus de résultat chez moi, à l’énergie ! Placez vous à côté de votre cheval, inspirez, inclinez vous légèrement vers l’arrière en contractant vos abdos et observez.

« T’es gentille mais je vois rien moi quand je fais ça ! »

Je vous l’ai déjà dit ici, ce n’est pas facile d’être tout seul dans ce bateau génial d’Intrizen… J’ai réussi à comprendre vraiment les crunchs grâce au regard avisé d’une amie. Et je pense que juste un regard extérieur c’est déjà  énorme ! Quelqu’un qui est plus loin que vous du cheval et qui va pouvoir vous dire quand clicker.

Ce que vous pouvez rechercher comme signes :

  • Une contraction à la base de l’encolure
  • Un report (aussi léger soit-il) de poids vers l’arrière main
  • Un effort du cheval pour essayer de comprendre
  • Une extension légère du dos (celle qui signifie une contraction des abdominaux).

Si vous n’avez pas de regard extérieur vous pouvez aussi vous filmez et regarder le film. Ce que vous pensiez n’être qu’un mouvement de l’encolure était peut être un formidable report de poids sur les postérieurs ! Le film vous apprendra à connaitre les signes propres à votre cheval.

Attention :

  • Au reculer. Beaucoup de chevaux en faisant un crunch ont tendance à se ré-équilibrer en reculant, ce n’est pas ce que vous recherchez, attendez qu’il reporte son poids ou contracte sa base d’encolure SANS reculer. Vous pouvez aider votre cheval en le plaçant les fesses contre un mur ou une clôture au début.
  • A l’énervement. Les crunchs sont un exercice statique, certains chevaux adorent ça, d’autres détestent. N’en demandez pas trop à votre cheval et sachez l’écouter.
  • A l’excès de statisme ! Le but ultime est d’avoir un crunch (rassemblement du cheval), suivi d’un départ au pas / trot / galop, en utilisant ce rassemblé. N’oubliez donc pas de remettre du mouvement en avant de temps en temps.
  • Aux petits tricheurs qui se contente de ployer l’encolure !! Comme à la salle de gym, ces petits malins qui plient beaucoup plus le cou que le torse pour faire leur série d’abdo… Ce n’est pas le but. Félicitez les mouvements de dos et d’abdominaux.

Rappel : cet article traduit MON expérience avec les crunchs ! Je ne prétends aucunement avoir la science infuse à ce sujet, je suis encore en pleine recherche moi-même. Peut-être que dans un an j’écrirais un article sur les crunchs qui sera totalement différent de celui-là ! J’avais quand même envie de partager cet article avec vous en termes d’ouverture d’esprit. Si vraiment les crunchs vous intéressent je ne peux que vous encourager à vous inscrire au Projet Proprius pour en apprendre d’avantage. Ou au moins à télécharger l’ebook de présentation gratuit ! Il fait quand même 130 pages, ça vous donne une belle idée pour débuter 😉

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s