Suivre une cible

Une fois que votre cheval connaît les exercices de base du clicker (ça va très vite) vous pouvez vous attaquer à la suite. Pour moi il est indispensable que votre cheval sache que click = friandise, l’exercice de la politesse et ne vous croque pas le doigt avec la friandise dans la précipitation avant de commencer d’autre exercice. N’oubliez pas qu’avec le clicker le cheval a tendance à proposer le premier exercice appris avec le clicker afin de demander la friandise. C’est logique, en clicker training on leur apprend à proposer pour avoir une friandise. Et ça peut être assez catastrophique si votre cheval propose systématiquement la jambette pour avoir un bonbon…

Donc, une fois la base du clicker établie, essayons la target pour faire un mené.

Matériel :

  • Une frite de piscine empalée sur un stick de dressage
  • Une frite de piscine empalée sur une tige carbone de tente. Vous voyez ces tiges impossibles à enfiler dans la toile de tente ? L’avantage c’est que vous pouvez gérer la longueur et donc l’éloignement de votre cheval.
  • Une balle de tennis empalée sur un stick
  • Deux cartons collés sur une cravache
  • Un ballon, un frisbee, un couvercle, ce que vous voulez qui a une forme reconnaissable pour le cheval
  • Clicker
  • Bonbons
  • Bonne humeur !

Vérifiez que votre cheval n’a pas peur de la target ! Vous pouvez le caressez relativement partout et surtout sur la zone que vous voulez cibler.

Présentez la target devant votre cheval. S’il n’en a pas peur, votre cheval va normalement s’approcher de la target, clicker et récompenser ! Récompensez le mouvement en avant de votre cheval vers la target.

Votre cheval va vite comprendre l’intérêt de suivre ce bout de frite !

Si à un moment votre cheval s’éloigne et ne suis plus votre frite ce n’est pas grave, laissez le faire ! Le but de tous les exercices est d’aider le cheval à gagner en autonomie et en confiance en soi. Laissez le faire. Quand il revient vers la target récompensez à nouveau.

Une fois que vous avez le mouvement en avant, vous avez ensuite le choix de la zone avec laquelle le cheval « doit » toucher la cible : en gros, son museau ou son canon. Une fois que le mouvement en avant est acquis, guidez le cheval vers une réponse plus complexe : il doit avancer et toucher la cible. Pour cela vous pouvez l’aider légèrement, par exemple si vous souhaitez que ça soit son museau qui touche, placez la cible à 1m du sol. Si vous souhaitez que ça soit le canon de l’antérieur qui touche, placez la cible à 30cm du sol. Quand votre cheval touche avec la zone que vous souhaitez, même par erreur, gros jackpot de bonbon !

J’aime bien utiliser une cible par zone, c’est-à-dire que quand je veux que le nez du cheval touche la cible j’utilise la balle de tennis, quand je veux que ça soit les jambes j’utilise la frite etc.

La cible du museau :

Cette cible est intéressante si vous souhaitez apprendre par exemple les extensions d’encolure à votre cheval en rapprochant de plus en plus la cible du sol. Le cheval, pour avoir la friandise va donc chercher à s’étendre, tout en gardant le mouvement en avant : extension d’encolure ! L’extension d’encolure permet d’assouplir le cheval mais aussi de lui faire travailler une gamme de mouvement développée en provoquant un léger déséquilibre du cheval.

img_20200110_121843_0557763774655256560071.jpg

La cible du canon :

Cette cible est un peu plus subtile. Au début les foulées du cheval seront d’amplitude normale. Puis vous allez éloigner de plus en plus la cible du sol, le cheval va donc devoir développer son allure dans une sorte de « pas espagnol ». Lorsque le cheval va faire l’effort de lever son membre et donc son épaule il va se mettre en instabilité et va devoir compenser, et ainsi explorer une gamme de mouvement plus grande.

La cible du garrot :

En mettant votre main au niveau du garrot votre cheval va venir monter son dos et réaliser un crunch. Je vous parle de ça bientôt promis !

La cible de ce que vous voulez !

Vous pouvez cibler a peu près toutes les zones que vous voulez du cheval avec ceux qui vous viens à l’esprit. La main est très pratique parce que vous l’avez justement, toujours à portée de main (j’ai mangé un clown au petit déjeuner…).

Pour l’instant avec Alpha nous en sommes à la mise en avant avec la target. Il la suis mais n’ose pas encore vraiment la toucher, ça va venir au fur et à mesure et surement sur un coup de chance au début !