Bilan d’une année de dialogue animal (2/4) : le bien-être équin

La majorité des dialogues qu’il m’a été donné de réaliser concerne des chevaux, 80% voir plus je dirais. Et forcément il arrive un moment où ils me parlent de leur condition de détention, de ferrage, de travail etc. Mais là mes conclusions ne sont pas forcément celles que j’attendais ! Pour moi TOUS les chevaux devaient vivre au pré, déferrer et travailler paisiblement… Et bien non, chaque cheval étant unique, ils ont tous leur préférence de vie même si la majorité préfère vivre au pré, déférer et travailler doucement.

 img_0047
Certains chevaux ne supportent pas de vivre dehors dans certaines conditions. Ils aiment tous aller dehors mais par exemple j’ai une fois parlé à un cheval détestant le vent et qui souhaitez un meilleur abri en cas de vents forts. Ou encore un autre qui n’aimais pas ces compagnons de pré et souhaitez en être séparé par moment.
Pour ce qui est du ferrage/parage, un mauvais parage peut faire plus de mal qu’un bon parage. Le constat que je dresse le plus souvent est que le cheval est à l’étroit dans son sabot. Ce qui peut venir de 2 choses : un ferrage trop ancien ou un sabot laissé trop long après le parage. Donc faites venir votre maréchal / pareur souvent !! Oui ça coûte cher mais votre cheval sera mieux dans ces baskets. De mon expérience avec mon loulou, je trouve que le mieux est un parage par un pro, repris régulièrement par le cavalier/propriétaire après avoir reçu les bases de son pareur. Ainsi les pieds de votre cheval sont toujours maintenu à l’optimal sans générer de pression sur le sabot.
Concernant le travail là c’est aussi à voir avec chaque cheval. Certains sont des bêtes de compétition et donneront tout pour leur cavalier tout en y prenant du plaisir ! Quasiment tous les chevaux aiment bien sortir de leur pré avec leur cavalier, mais il est vrai que certains préféreront travailler à pied plutôt que montés.
img_0017
Cependant un point est commun à tous les chevaux proches de leur cavalier : ils prennent du plaisir là où leur cavalier en prend. Une preuve de leur grandeur pour moi. Ils se dépasseront pour faire plaisir à leur humain… Il est totalement possible de faire un compromis avec votre cheval : on saute car j’aime bien ça, puis le lendemain on part en ballade car tu y prends du plaisir !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s